Fermer
Théo Siffrein-Blanc
À savoir | 21 juillet
6 mn
Un souffle des fifties, un air de Calder et une inspiration de design scandinave animent les mobiles de Volta Paris. Rencontrer Mario et Oxto, les fondateurs, c’est se plonger dans une belle histoire, un brin fortuite, de passionnés qui bricolaient à l’origine eux-mêmes leurs mobiles. Mais derrière la poésie qui jaillit de leurs mains, il y a une vraie ambition de développement international, déjà amorcé.

Pluris – Pourquoi avoir créé Volta ?

Mario et Oxto – L’envie de créer notre entreprise nous trottait dans la tête depuis un moment, avant même d’avoir fini nos études nous savions déjà que nous ne voulions et absolument pas être tributaires d’un employeur. Nous voulions être libres de nos choix et libres de créer, restait encore à savoir dans quoi… Volta est vraiment arrivé au bon moment.
C’est vrai, nous rêvions depuis des années d’avoir un mobile chez nous mais ceux que nous voyions dans les boutiques de musées ou en maison de vente étaient toujours hors de prix. Un jour, Otxo (le plus bricoleur de nous deux) a finalement décidé à le fabriquer lui même. Après des semaines à manier les matériaux et essayer de trouver le bon équilibre, son premier mobile voyait enfin le jour. Bon, il y avait encore quelques améliorations à faire mais il nous plaisait beaucoup. Puisqu’il restait assez de matériaux, nous en avons créé un second que nous avons tenté de vendre en ligne, et il s’est vendu en l’espace d’une journée !
C’est là que nous avons commencé, dans un premier temps, à vendre sur internet par le biais de sites comme ebay ou Leboncoin. A notre grand étonnement, le succès était au rendez vous et nos mobiles fait maison (c’est le cas de le dire) partaient comme des petits pains. Alors finalement, quoi de plus logique que de créer notre propre site internet entièrement dédié à la vente de nos mobiles ? C’est à partir de ce moment précis que les choses sérieuses ont commencé et que Volta Paris est née.
Mario et Otxo, fondateurs de Volta. © DR
Mario et Otxo, fondateurs de Volta.

Qui se cache derrière Volta ?

Nous sommes Mario et Otxo, les deux fondateurs de Volta. Passionnés de design du XXeme siècle, de belles lampes et de chemises en jean.
Nous sommes originaires de Bayonne où nous avons grandi et passé le plus clair de notre scolarité. C’est après nos études de commerce et un road trip d’un an en Asie que nous avons décidé d’emménager à Paris pour créer notre entreprise. Être immergés dans la capitale du « beau » et du « bon » nous semblait être un excellent vecteur de bonnes idées.

En quoi êtes vous French Tech, French Touch ou French Fab ?

Tous nos mobiles sont fabriqués en France, les pales sont découpées en région parisienne, peintes dans le sud et pour le moment, l’assemblage est réalisé dans notre atelier Cour Damoye. Nous aimons le camembert, prendre l’apéro en buvant du vin de Bandol et privilégions les collaborations avec des artistes qui nous ressemblent et dont nous nous sentons proches. Si ça ce n'est pas French touch !

Où en êtes vous de votre développement ?

Depuis notre dernière rencontre [en mai dernier à l’événement BIG de BPI], tout s’est vraiment accéléré. Nous avons emménagé dans notre premier atelier show-room à Bastille, engagé deux employés et sommes désormais revendus dans neuf boutiques à travers le monde, de Seoul jusqu'à San Francisco en passant par Copenhague. Nous participons au Salon Maison et Objet en Septembre et serons présents tout cet hiver à la galerie imaginaire du Bon Marché, deux opportunités incroyables qui je l’espère, auront des retombées très positives.

Un ambassadeur de la French Touch ou un lieu French Touch qui vous inspirent particulièrement ?

Rien à voir avec de la décoration mais nous aimons beaucoup le travail d’Alexandre Matiussi, le créateur d’AMI. Nous suivons ses collections depuis sa création et sommes très admiratifs de son parcours. Dans une précédente interview pour votre magazine justement, il expliquait en quelque sorte quelle était sa ligne de conduite en ce qui concerne la création d’une entreprise, en appuyant particulièrement sur le fait qu’une marque doit avoir sa propre identité, une démarche cohérente, à laquelle elle se tient tout au long se son histoire. C’est également une règle que nous nous imposons et à laquelle nous souhaitons être fidèles !
Volta fait renaître le design des années 50 avec ses mobiles décoratifs © DR
Volta fait renaître le design des années 50 avec ses mobiles décoratifs
Crédits photo : DR
Partager :
Fermer
Volta Paris met le design en mouvement à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.