Fermer
Sophie Colin
Dossier | 4 sept.
5 mn

La transmission du savoir avec Vacheron Constantin, une expérience japonaise
Quatre expériences de transmission hors du commun, entre Kyoto, Tokyo et ailleurs, avec l'horloger Vacheron Constantin.

La cérémonie du thé par un Maître du Temple zen bouddhiste Taizo-in, Kyoto, Japon - Devant lui : les ustensiles nécessaires à la préparation : marmite, pots, fouets...  © Sophie Colin
Dans son ouvrage Le zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc, le philosophe allemand E. Herrigel dissèque la manière d’enseigner un art au Japon : « Le disciple japonais a une bonne éducation, un amour passionné pour l’art qu’il a choisi, et une vénération pour le Maître, excluant toute critique. » C’est justement au Japon, à Kyoto et à Tokyo, que la maison horlogère Vacheron Constantin nous a fait vivre l’expérience de la transmission du savoir et du rapport maître-élève.

Quelques ateliers nous ont enseigné des arts traditionnels japonais (la cérémonie du thé et l’art floral) mais aussi la création artistique chez Vacheron Constantin et la photographie par le grand photographe américain Steve McCurry. La transmission du savoir passe par le geste et s’exprime dans une spiritualité qui implique une concentration absolue. L’initiation commence dès l’instant où nous pénétrons dans le temple Taizo-in de Kyoto, le plus ancien des temples bouddhistes Zen du Rinzai Myōshin-ji fondé par le prêtre Muinsoin en 1404.

Crédits photo : SophieColin, Sophie Colin
Partager :
Bonnes adresses
2 rue de la Paix
75002 Paris - France
Fermer
La transmission du savoir avec Vacheron Constantin, une expérience japonaise à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.