Fermer
Romy Ducoulombier
Focus | 31 oct.
5 mn
Tout au long du mois d’octobre, Parfum en Scène a « animé olfactivement » le Wanderlust, à la Cité de la Mode et du Design, dans le cadre de l’installation « Palais de Mémoires ». Chaque semaine, sept parfums ont été alternativement diffusés à l’intérieur d’un container déposé sur la terrasse du Wanderlust. Pour les visiteurs qui devaient simplement se laisser porter par les parfums et la musique, c’était une pure expérience multi-sensorielle.
Chaque parfum était conçu pour réveiller des souvenirs, et évoquer une histoire olfactive, un « flash de bonheur ou d’émotions ». Des rameaux d’oranger au printemps, un grain de sable oublié dans une valise, un saut dans un tourbillon d’enfance, ou encore le bois vernis d’un atelier…
« La mémoire olfactive est particulièrement forte, car physiologiquement le bulbe olfactif est le seul organe sensoriel directement relié au centre des émotions dans notre cerveau », expliquait Clémence Besse à l’occasion de l’inauguration. « La mémoire olfactive est donc fortement chargée en émotions, et la présentation d’une odeur, même la plus fugace, associée à un souvenir, devient alors poignante et prend le dessus sur tout le reste. » Mais, ajoutait-elle, les sensations olfactives ne restent pas prisonnières des premières émotions : elles peuvent évoluer avec le temps, en fonction des expériences personnelles.
Crédits photo :
Bonnes adresses
32 quai d’Austerlitz
75013 Paris - France

+ 33 1 70 74 41 74
Fermer
Palais de Mémoires à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.