Fermer
Julien Tissot
News | 20 février
9 mn

Les produits durables, une tendance positive pour la planète
Ces dernières années, les préoccupations environnementales sont devenues essentielles. Face aux dégâts engendrés par les multiples formes de pollution, les Français souhaitent modifier leur manière de consommer. Ainsi, les produits durables ont de plus en plus la côte. L’offre ne cesse de croître. Explications.

Ces dernières années, les préoccupations environnementales sont devenues essentielles. Face aux dégâts engendrés par les multiples formes de pollution, les Français souhaitent modifier leur manière de consommer. Ainsi, les produits durables ont de plus en plus la côte. L’offre ne cesse de croître. Explications.
Delphine, 32 ans, est une jeune architecte lyonnaise. Ces dernières années, la manière de consommer de cette mère de deux enfants, s’est vraiment modifiée. « Je me suis beaucoup documentée sur la question du dérèglement climatique causé par la production de masse, dans un contexte mondialisé, explique cette jeune femme brune, fan de randonnée. Et, j’ai vraiment décidé de changer mes habitudes. Je n’achète plus de bouteille d’eau en plastique, par exemple. C’était une aberration écologique ».
Bannir le plastique à usage unique
Il est vrai que la production de plastique a été exponentielle, durant la décennie qui s’est écoulée et qu’elle est l’origine de la pollution des mers et des océans. De plus en plus, le plastique entre dans la chaîne alimentaire. La vente de gourdes durables a ainsi explosé. Plusieurs marques ont émergé comme Qwetch ou Chilly’s et elles connaissent une forte croissance de leurs ventes. Les équipes de ces deux structures ont ainsi été considérablement été renforcées. Les produits durables proposés ont dépoussiéré les modèles de gourde qui existaient jusque-là. Les gourdes sont fun et colorées. Leur usage très ludique séduit de plus en plus. « J’ai aussi décidé de n’acheter que des brosses à dent en bambou et c’est tout aussi efficace », souligne Delphine. Plusieurs marques proposent une gamme de produits très variés. Des brosses existent aussi pour les enfants.
Une tendance de fond
À l’image de Delphine, les habitudes des Français sont en train de changer. Un nombre croissant de consommateurs s’oriente vers les produits éthiques, ceux qui possèdent un impact réduit pour la planète. C’est déjà le cas pour la nourriture avec la hausse des ventes de denrées issues de l’agriculture biologique, mais également pour les produits de maquillage ou high-tech. De nombreux consommateurs reprochent, par exemple, à des marques de mettre en œuvre une obsolescence programmée de leurs produits. En effet, la durée de vie de certains appareils serait volontairement réduite pour permettre de vendre un plus grand nombre de produits. Certaines émissions de télévision se sont déjà penchées sur la question. C’est notamment le cas de Cash Investigation, présentée par la journaliste Élise Lucet. L’équipe de reporters a montré que certaines grandes marques de téléviseurs ou d’imprimantes utilisaient cette méthode. Face à la controverse, de plus en plus d’entreprise évoluent.
Des études indiquent que la question durable est devenue essentielle
Une étude récente du célèbre cabinet Nielsen a démontré que de plus en plus de consommateurs se tournent vers des produits durables ou responsables. Les entreprises doivent ainsi en tenir compte. D’autres enquêtes indiquent que les produits écoresponsables se commercialisent avec plus de succès. La tendance écoresponsable est en train de véritablement s’enraciner dans de nombreux pays à travers la planète. Aujourd’hui, dans le monde, plus de ¾ des consommateurs pensent qu’il est essentiel que les sociétés prennent des initiatives pour être plus respectueux de l’environnement.
Les Millennials, très engagés sur ces problématiques
Les Millennials sont particulièrement attentifs et impliqués sur ces sujets. À l’image des marches pour le climat que se sont multipliées ces derniers mois. Les jeunes ne veulent pas vivre dans un monde impacté par la pollution. Greta Thunberg, la jeune activiste, a réussi à mobiliser des dizaines de milliers d’adolescent pour défendre la cause écologique. Par ailleurs, les pays qui sont les plus préoccupées par ces problématiques sont la Colombie, l’Inde ou encore le Mexique. Ainsi, la jeune génération et les pays émergents se sentent de plus en plus concernés. Les produits qui affichent un label durable ou écologiques sont de plus en plus prisés des consommateurs. C’est pourquoi les produits cosmétiques responsables ont connu une croissance à deux chiffres, l’an dernier. La tendance est identique pour le chocolat, les tablettes labélisés écologiques ont connu une hausse des ventes de 15 %. Pierre, 27 ans, informaticien lillois, ne consomme plus que du chocolat éthique. « J’ai récemment vu un reportage sur l’impact négatif de la culture du cacao dans certains pays et j’ai décidé de changer ma manière de consommer. Les conditions de travail et la pollution générée m’ont fait réfléchir », explique-t-il.
Vêtements durables
Autre secteur concerné, le textile. Les consommateurs rejettent de plus en plus la Fast mode. Ces dernières années, les grandes enseignes internationales ont eu tendance a augmenté sans cesse la quantité de vêtements produits. Les collections s’enchaînent à des prix toujours plus bas. Mais la qualité est de moins en moins au rendez-vous. Après quelques lavages, les T-Shirts et pantalons rétrécissent vite et s’usent à grande vitesse. Une mode durable émerge et propose des tissus de meilleure qualité, produits par des ouvriers qui bénéficient de conditions de travail correctes, avec un salaire juste. Les produits sont certes plus chers mais de bien meilleure qualité aussi. De cette façon, ils pourront être conservés plus longtemps. Les habitudes de consommateurs changent. Une prise de conscience est en train d’avoir lieu. Élodie, graphiste de 43 ans, n’achète plus que des jeans éthiques. « Je me suis rendu compte que je renouvelais très régulièrement ma garde-robe, contre toute logique économique et écologique, j’ai opéré un virage et je suis pleinement satisfaite de cette démarche », souligne cette Marseillaise, fan de vélo, qui a vraiment réduit ses achats.
Les entreprises doivent s’adapter
Pour les entreprises, ces indicateurs les poussent a changé leurs méthodes de production et à tenir compte des nouvelles aspirations des consommateurs. Il s’agit maintenant de produire en respectant la nature et les salariés qui travaillent dans les usines, de proposer de meilleures rémunérations. Avec les réseaux sociaux, les consommateurs sont davantage vigilants et n’hésite pas à faire pression sur les marques, voire à appeler au Boycott de certaines enseignes si elles ne tiennent pas compte de la dimension environnementale.
Crédits photo :
Partager :
Fermer
Les produits durables, une tendance positive pour la planète à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.