Fermer
Tiphaine Illouz
News | 25 nov.
4 mn

Sur la route de l'orchidée
Pour sa ligne de soins Orchidée impériale, Guerlain participe à la protection de ces fleurs magnétiques dans un terroir préservé de Chine.

La gracile et menacée orchidée Vanda coerulea © Guerlain
Vanda coerulea © Guerlain
La Réserve exploratoire Guerlain, au centre de recherches et de développement de la biodiversité TianZI, Sud Yunnan (Chine) © Guerlain
 © Guerlain
Dans la forêt subtropicale qui recouvre les plateaux étagés du sud du Yunnan, en Chine, poussent des orchidées de type épiphyte, qui se servent des autres plantes comme support. C’est ici que Joseph Margraf, docteur en biologie spécialiste des écosystèmes tropicaux, et sa femme Minguo Li ont fondé le centre de recherches et de développement de la biodiversité TianZi. Ensemble, ils cultivent, protègent, et réintroduisent l’orchidée pour le compte de Guerlain, au sein de la Réserve exploratoire, l’un des trois pôles de la plateforme de recherche Orchidarium mise en place par la marque, avec le Laboratoire de recherche de Strasbourg et le Jardin expérimental en Suisse.
Leur aventure a commencé il y a 10 ans, quand le Laboratoire fondamental Guerlain sélectionne trois espèces d’orchidées parmi les 30 000 répertoriées pour leur haute concentration d’actifs anti-âge, dépigmentant ou énergisant : la Vanda coerulea, une espèce menacée originaire du Yunnan, très prévoyante dans sa gestion de l'eau puisqu'elle est capable d’affronter une saison sèche de 6 mois ; l’hybride naturel Brassocattleya Marcella, très parfumé, de la lignée des Cattleyas sauvages d’Amérique Centrale et du Sud ; et la vigoureuse Gold Orchid, Dendrobium Chrysotoxum, la « graine d’or de l’arbre de vie », originaire de Birmanie.
Mais quand Joseph Margraf arrive dans la province du Xishuangbanna en 2000, les orchidées épiphytes ont disparu; les arbres supports de leur croissance supplantés par les plantations d’hévéa plus productives. « Il suffit d’observer les orchidées pour comprendre dans quel état se trouve l’écosystème forestier, car elles sont indispensables aux forêts tropicales », complète Minguo Li, en charge de la Réserve Exploratoire. Pour reconstituer ce sanctuaire riche en biodiversité, Margraf crée le « Rainforestation Jungle Farming System », un nouveau système de gestion forestière visant à restaurer l’ensemble de l’écosystème depuis le sous-sol jusqu'à la canopée. À TianZi, plus d’une centaine d’espèces végétales sont produites, en impliquant les communautés locales : rhizomes et bulbes, champignons, graminées, orchidées, lianes de toutes dimensions, fruits, etc.
Avec l’appui de Guerlain, Margraf a mis en place un ambitieux programme de sauvegarde des orchidées, mêlant reforestation, conservation des espèces menacées (notamment Vanda coerulea), et réintroduction in situ à grande échelle. En tout, 600 hectares ont été reforestés, et chaque année, 900 arbres sont replantés, 3000 jeunes plants de 19 espèces d’orchidées sont réintroduits au sommet des arbres, et 1200 arrivent à l’âge adulte. Quand beauté et biodiversité ne font plus qu’un...
Crédits photo : Guerlain
Bonnes adresses
68 avenue des Champs-Élysées
75008 Paris - France

+33 1 45 62 52 57
Fermer
Sur la route de l'orchidée à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.