Fermer
Tiphaine Illouz
À savoir | 13 déc.
6 mn

Poésie des objets
La vie quotidienne dans toute sa richesse, c’est la source d’inspiration d’Assia Quétin quand elle crée ses objets, ou qu’elle les sélectionne pour sa boutique.

Assia Quétin © Maud Bernos
Tlaloc, Pa design, création Assia Quétin © Véronique Huyghe
 © Maud Bernos
7/19e, Pa design, création Déborah Heyob © Véronique Huyghe
7/19e, Pa design, création Déborah Heyob © Véronique Huyghe
Kaiten, Pa design, création Valérie Windeck © Maud Bernos
Kaiten, Pa design, création Valérie Windeck © Véronique Huyghe
Cercle, Pa design, création Valérie Windeck © Véronique Huyghe
S'Fixe, Pa design, création Assia Quétin © Véronique Huyghe
Comme un pied-de nez à tous ceux qui associent design et esthétique froide et minimaliste, Assia Quétin a créé Pa design (entendre « pas design »), une structure composite mêlant maison d’édition, distribution, et une boutique dans le 9e arrondissement de Paris. Point commun de tous les objets présentés ? « Proposer un design utile, proche des utilisateurs, et qui leur apporte le sourire. » Son univers de création est celui du quotidien : des objets présents dans les cuisines, salons, ou salles de bains, depuis le gobelet à dents jusqu’aux vases, luminaires, et serre livres.
« Pa design est le fruit d’un heureux hasard. Aux Ateliers, 'l'Ecole de tous les designs', j’avais développé ‘Tlaloc’, un vase transparent composé de sept soliflores, qui contiennent une fleur unique. C’est son succès qui m’a obligé à créer la structure », se souvient Assia. Très vite, Pa design sélectionne des objets imaginés par d’autres designers : « J’ai toujours souhaité éditer d’autres créations que les miennes. Faire un objet pertinent nécessite du temps, et je n’ai pas toujours les bonnes idées. »
Assia en assure aussi la fabrication et la distribution, car elle a appris à résoudre cette équation à trois inconnues : commerciale, industrielle et artistique. Accompagner les designers, c'est leur expliquer les compromis à faire entre ces trois domaines. Selon la complexité du projet, le temps de développement peut aller de trois mois à un an : « Il faut trouver les bons fabricants, et très souvent, quand un designer vient nous voir avec une idée, nous faisons évoluer le projet. »

REBONDISSEMENTS CRÉATIFS

Au commencement du processus créatif, Assia travaille d’abord le concept : « Très souvent, je rebondis sur un objet qui a éveillé ma curiosité. Ou alors je me donne un thème. Ensuite, j’écris des listes de mots : les associations provoquent des idées. Je concrétise alors en dessinant, car à partir d’une même idée, mille projets sont possibles. » En 2001, par exemple, le thème du temps lui a inspiré la toise Théo, créée avec Catherine Denoyelle. À l’objet utilitaire, elles ont ajouté la possibilité de glisser la photo de l’enfant, pour indiquer la mesure du temps qui passe.
Le temps, c’est aussi ce qui différencie l’objet réfléchi du gadget. « Autour de nous, beaucoup d’objets ne servent à rien. Chez Pa design, nous recherchons des objets qui durent, à la fois dans leur fonction et dans leur esthétique ». La nappe « A l’ombre d’un arbre » est de ceux-là : imaginée par Rachel Pfleger & Elodie Poidatz, elle a gardé la trace d’un déjeuner sur l’herbe dont le souvenir imprimé ne doit pas lasser. SAM le verre bouchon est un élastique qui tient le bouchon des bouteilles de vin : quoi de plus simple et de plus utile ? On s'en veut presque de ne pas y avoir pensé avant !
À côté de l’édition, Pa design sélectionne et distribue aussi les objets de designers ou de maisons d’édition des quatre coins du monde : le Japonais +d, le Coréen Hadami, l’Israélien Monkey business, ou l’Américain Dynomighty.

Les objets favoris d’Assia, édités par Pa design

 « 7/19e », création Deborah Heyob : « Un plat de présentation en porcelaine dont le tracé permet de découper de 4 à 20 parts égales. Mais c’est un objet naturellement beau, même sans être utilisé pour découper. »
 « Kaiten », création Valérie Windeck : « Un circuit de planches-assiettes en porcelaine qui créent l’envie pour les brunchs ou déjeuners japonais. Nous avons également conçu la voiture pour ranger les sauces. »
 « Cercle », création Valérie Windeck : « En questionnant l’usage et le côté pratique de la patère, Valérie Windeck a fait trois patères en une, pour y poser sac, manteau et clés. »
 « S’Fixe », création Assia Quétin : « Un support en papier à fixer sur un sac, comme une étiquette de voyage, pour ne plus jamais perdre sa liste de courses. »
Crédits photo : Véronique Huyghe, Maud Bernos
Bonnes adresses
2bis rue Fléchier
75009 Paris - France
+33 1 42 85 58 33

Article paru dans le numéro #8 SIGNATURES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Poésie des objets à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.