Fermer
Plur.is
Galerie | 12 déc.
4 mn

Photographier l'intensité
Dans son dernier travail, une série émouvante de portraits des navigateurs du Vendée Globe, Maud Bernos, photographe, cherche à révéler les efforts et la détermination de ces grands sportifs.

Bertrand de Broc © Maud Bernos
Kito de Pavant  © Maud Bernos
François Gabart © Maud Bernos
Mike Golding © Maud Bernos
Marc Guillemot  © Maud Bernos
Javier Sanso © Maud Bernos
Bernard Stamm © Maud Bernos
Alex Thomson © Maud Bernos
Des reportages aériens sur de jeunes sportifs, des portraits sans artifices, des paysages nocturnes suspendus et silencieux : quel que soit le propos, Maud Bernos, photographe, voyage avec ses sujets. Elle joue avec le temps, les vitesses et le rythme. Le projet Blue Eyes est né en novembre 2012 à l'occasion du départ du Vendée Globe, course mythique à la voile où les skippers se transforment en héros des temps modernes. Durant trois mois, ces solitaires traversent les océans et reviennent inévitablement métamorphosés par ce long voyage semé d’aventures.
Fascinée par l'humain et sa force de vie, Maud souhaite retranscrire l'intensité et l'énergie qui habitent ces navigateurs pendant la régate, à travers des portraits sans artifice et sans décor. Au fur et à mesure des arrivées de la dernière édition du Vendée Globe, elle a immortalisé les visages marqués par l’effort et la détermination, à la hauteur de l'exploit de ces navigateurs.
« À travers une série de portraits en plan serré et en noir et blanc, je m'éloigne délibérément des images contextualisées en couleur et en mouvement que l'on voit habituellement de ces hommes et de ces femmes pour mettre en avant leur visage et plus particulièrement leur regard. Au-delà des performances techniques, physiques, logistiques, au-delà même de la compétition, c'est leur force psychologique qui me captive », explique la photographe.

LE SPORT, LANGAGE UNIVERSEL

Maud Bernos souhaite s’inspirer d’autres courses maritimes pour poursuivre sa série de portraits. Elle envisage de mettre sur pied une exposition scénographiée qui guide le visiteur à travers une histoire. Cette exposition sera constituée de photographies, de textes, le tout habillé par une bande sonore. Elle circulera en France et à l’étranger. Un livre est aussi en préparation avec le soutien de Peace & Sport et la Fondation d'Art Oxylane
Maud a déjà collaboré avec Peace and Sport sur la photographie comme moyen d'exprimer le langage universel du sport. En 2011, l’exposition intitulée « Carton Blanc : Gestes sportifs pour la Paix » illustrait la manière dont les enfants trouvent à travers le sport une étincelle de magie jusque dans les aspects les plus sombres de la réalité. De même, la Fondation d’art Oxylane soutient la photographe dans son projet de construire une histoire artistique.
Crédits photo : Maud Bernos
Article paru dans le numéro #7 VOEUX
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Photographier l'intensité à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.