Fermer
Bartosz Jakubowski
Reportage | 18 janvier
5 mn

Pierre-Henry Gagey :
« Le travail des hommes passe avant le terroir »
Au-delà de l’expression du terroir et de ses climats, c'est la signature du producteur qui garantit les vins d'exception. La preuve par la Maison Louis Jadot, en Bourgogne.

« À ceux qui viennent en Bourgogne, je dis 'Prenez un vélo, allez marcher dans les vignes, tout est là' » , se plaît à dire Pierre-Henry Gagey, président de la maison Louis Jadot, l’un des plus grands producteurs de vin de Bourgogne. Mais il s'empresse d'ajouter qu'un vin signature porte l'empreinte de l'homme tout au long de son élaboration : le travail des hommes passe avant même le terroir, et la « patte » d'une maison se reconnaît en bouche dès la première gorgée, comme la griffe d’un grand couturier dans un défilé.
Pierre-Henry Gagey l'avoue, il préfèrerait que les vins de la maison Jadot ne puissent pas être identifiés formellement, « car ils laisseraient transparaître le caractère unique du terroir » . Il cite l'exemple d'un premier cru qui fait la fierté de la maison, le Gevrey-Chambertin Clos-Saint-Jacques. « Une vigne pleine d’énergie. Lorsqu’on s’y promène, on sent que l’on y fait du bon vin » , ajoute celui qui loue l’élégance, la tendresse et la suavité de ce vin. Sur l’étiquette ce n'est pas le nom de Louis Jadot qui s'affiche, mais celui du terroir, en grands caractères, et couronné par une frise élégamment ornée par une tête de Bacchus.

LA SIGNATURE, C'EST LA CLEF DU SOL

Les vins des appellations régionales nécessitent un travail de dégustation et d’assemblage minutieux, avec pour objectif d’initier aux vins de Bourgogne, ambassadeurs éclatants de finesse et de raffinement. C’est dans l’assemblage que le goût personnel du producteur et un certain penchant pour le fruit et l’élégance sont davantage mis en avant, plus que le terroir, très hétérogène dans les appellations régionales.
Dans les vins issus d’un seul climat, auxquels s’applique la règle « une cuve, un vin », le producteur essaie de limiter son empreinte. La signature existe bel et bien, mais elle est certainement plus subtile. Ce qui la signale, c’est l’attention bienveillante du producteur sur ses vignes, qu’il entretient tout au long de l’année, et la liberté qu’il leur laisse car il sait qu’elles sont les seules à pouvoir exprimer la magie du lieu. C’est la signature respectueuse du photographe paysagiste, dont le regard ne fait que sublimer et rendre accessible l’inimitable richesse de la nature.

Recommandations de Pierre Henri Gagey, Pdg de la Maison Louis Jadot

Comparer deux vins est un exercice passionnant et très utile pour définir ce qu'on aime. Pierre Henri Gagey suggère les couples suivants :
Meursault 1er Cru Les Charmes, 2006, Bourgogne, Maison Louis Jadot
avec
Corton Charlemagne, 1999, Bourgogne, Domaine des Héritiers Louis Jadot
Volnay 1er Cru Clos de la Barre, 2006, Bourgogne, Maison Louis Jadot
avec
Beaune 1er Cru Clos des Ursules, 1993, Bourgogne, Domaine des Héritiers Louis Jadot
Vosne Romanée 1er Cru Les Beaux Monts, 2001, Bourgogne, Maison Louis Jadot
avec
Bonne Mares Grand Cru, 1989, Bourgogne, Domaine Louis Jadot
Crédits photo :
Bonnes adresses
BP 80117
21 rue Eugène Spuller
21203 Beaune - France
Article paru dans le numéro #8 SIGNATURES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Pierre-Henry Gagey :
« Le travail des hommes passe avant le terroir » à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.