Fermer
Plur.is
Recommandation | 17 février
5 mn

Blue Moon, ultime chef-d'œuvre d'Ahmad Jamal
Le jazz lunaire de l'un des grands maîtres de la musique américaine.

Le pianiste Ahmad Jamal, qui n'aime pas le terme jazz, a sorti en 2012 un nouvel album grandiose, « Blue moon ». Le jazz, ce grand maître l'a bouleversé dès les années 50 avec son Trio. Et depuis 60 ans, malgré quelques silences discographiques, le pianiste continue son exploration musicale et ses perpétuelles tournées mondiales. Son jeu est un mélange de sobriété et de sophistication, d'improvisation modale, de rythmiques puissantes au son feutré.
Ce dernier album, « Blue moon », est un hommage brillant aux grands mythes américains, cinéma (« Laura »), Broadway (« Invitation », « This Is The Life » et « Blue moon », titre hypnotique qu'il jouait enfant et qu'il grave pour la première fois, déjà chanté par Elvis Presley, entre autres), culture populaire (« Gipsy »), ainsi qu'à ses propres voyages (« I remember Italy », majestueuse composition originale).
Chacun des neuf morceaux est une réinvention du swing, un prétexte à des vertiges mélodiques, un appel vers des syncopes rythmiques à couper le souffle. Entouré de trois gardiens du tempo hors pair, le jeune contrebassiste Reginald Veal, et ses vieux amis le percussionniste Manolo Badrena et le batteur Herlin Riley, Ahmad Jamal est au sommet de son art, désormais l'apôtre en chef de la musique classique américaine.
Musiciens : Ahmad Jamal au piano ; Reginald Veal, contrebasse ; Herlin Riley à la batterie ; Manolo Badrena aux percussions.
Crédits photo :
Article paru dans le numéro #12 MOON
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Blue Moon, ultime chef-d'œuvre d'Ahmad Jamal à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.