Fermer
Tiphaine Illouz
News | 21 avril
4 mn

Clic, clac, connecté
Fini le Photomaton® d’antan, place à la Photocabine.

Plus d’événement aujourd’hui qui n’ait sa Photocabine, un concept que Thomas Lapergue a lancé avec deux associés en 2009. Loué provisoirement ou définitivement par des entreprises et des institutions, ce rejeton des Photomatons® traditionnels permet au public de passer un moment fun aux couleurs d’une exposition ou d’une soirée inoubliable. « Les invités repartent avec les photos imprimées, mais ils peuvent aussi les partager sur les réseaux sociaux, Facebook, Google+, Twitter et Pinterest. La Photocabine connectée agit comme une caisse de résonance. »
« Les hommes sont attachés aux objets, et pour recevoir des informations, il faut d’abord leur offrir un souvenir réel. »

PHOTO CONTRE INFOS

Installé à l’Atelier Renault sur les Champs-Elysées, la Photocabine y réalise pas moins de 250 photos chaque jour. Parmi les photographiés, « 30 à 40% demandent des informations supplémentaires sur une voiture. »Habile, la Photocabine amène une animation concrète et événementielle, générant souvent une file d’attente, et permet de faire du business intelligent en récupérant des informations. Car en échange de la photo papier fonctionnant symboliquement comme un « don », le public est prêt à laisser son adresse email ou à répondre à quelques questions en « contre-don ». « Les hommes sont attachés aux objets, et pour recevoir des informations, il faut d’abord leur offrir un souvenir réel. »
Pour les musées, la Photocabine est un allié de poids qui accroît leur notoriété et leur fait mieux connaître leurs visiteurs : leur provenance, les tranches d’âge, les habitudes culturelles… Autant de guides à l’action et à la création d’un contenu personnalisé. Thomas Lapergue travaille aujourd’hui à offrir d’autres « moments utilisateurs » inédits : bientôt une Photocabine gif permettra de repartir avec des photos et un fichier gif animé pour conserver les mouvements juste avant et après le déclic. « Le gif est un format très actuel, bien adapté à une lecture en boucle et diffusable à l’infini. »
Autre innovation, la Photocabine-cinéma pour créer des vidéos courtes sur des sujets aussi variés que son meilleur souvenir de rugby, ou des paroles d’anciens racontant la mémoire d’un village. Enfin la Photocabine « karaoké » qui invite à la détente par le chant : « Le rideau de la Photocabine suffit à créer un sentiment d’intimité. Quand le rideau se ferme et que la musique commence, c’est un festival de bonne humeur ! »
Crédits photo :
Bonnes adresses
Article paru dans le numéro #20 RACCORDS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Clic, clac, connecté à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.