Fermer
Pascal de Rauglaudre
News | 4 mai
3 mn

Jeunes, branchés et ubertrackés
Uber a cartographié l’utilisation de ses services dans le monde. Très instructif.

Uber, le service de « véhicules de tourisme avec chauffeur » qui fait fureur partout où il passe, autant qu’il cristallise les haines, vient de sortir une collection de cartes sur l’utilisation de ses services dans cent métropoles où il opère.
Ce n’est pas la première entreprise high tech à s’adonner aux cartes : Facebook et Instagram en avaient déjà eu l’idée avant lui. Mais celles d’Uber vont au-delà de la simple cartographie de ses services : elles sont riches en renseignements sur la démographie des villes.
Mais d’abord, qui sont les utilisateurs d’Uber ? Ils sont jeunes et à hauts revenus. D’abord parce qu’ils ont besoin d’un smartphone pour accéder au service. D’autre part, le principe d’Uber restant très américain, ceux qui l’utilisent en Europe et ailleurs sont les plus réceptifs à tout ce qui vient des USA, c’est-à-dire les plus connectés, qui sont la plupart du temps de jeunes actifs.
On ne peut pas dire que la carte de Paris révèle de grandes surprises : la capitale apparaît comme un vaste terrain de jeu pour les jeunes branchés. Au-delà du périphérique, on n’aperçoit que la banlieue ouest.
À New York, Uber resplendit à Manhattan, brille à Brooklyn, scintille dans le Queens. Quant au Bronx, c’est un trou noir.
Et ainsi de suite pour toutes les autres villes du monde, dont Pluris propose une sélection en portfolio : Londres, San Francisco, Dubaï, Shanghai, Tokyo... D’autres sont disponibles sur le site d’Uber 100.
Crédits photo :
Article paru dans le numéro #21 INOUBLIABLE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Jeunes, branchés et ubertrackés à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.