Fermer
Sophie Colin
Reportage | 18 mai
5 mn

Artistes sans frontières et pleins d'avenir
Les talents de demain éclosent au Salon de Montrouge.

Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Fabrice GOUSSET
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Fabrice GOUSSET
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Cette année, ils sont 72 artistes inconnus des réseaux artistiques à avoir été sélectionnés pour exposer au Salon de Montrouge, ce salon qui a pour vocation de révéler et de promouvoir les nouveaux talents de la création européenne contemporaine.
Stéphane Corréard, le Commissaire artistique depuis 2009, s’est juré de leur être le plus utile possible. Mission accomplie ! Leur rencontre s’inscrit dans un véritable processus d’accompagnement tout au long duquel il est question de désir, d’engagement, de confiance, et bien sûr d’avenir.
À quoi ressemble l’artiste prometteur sur lequel parier ? Son âge importe peu et son talent ne dépend pas de la fréquentation des écoles d’art. Tout le monde peut tenter sa chance. Ce qu’il faut, en revanche c’est du potentiel et du caractère, insiste Stéphane Corréard : « Ce qui nous intéresse chez ces artistes, ce n’est pas tellement ce qu’ils ont fait jusqu’à maintenant puisqu’ils sont en tout début de carrière, c’est ce qu’ils vont faire après. Et leur potentiel, c’est une question de caractère. La vie d’artiste est atroce, elle demande une grande force de caractère et moi, dès le stade de sélection des dossiers, j’essaie de deviner ceux qui en sont doté. » Il ne décide pas tout seul, mais avec un collège de critiques, d’historiens d’art, de collectionneurs et d’écrivains, parce qu’il est convaincu que c’est leur rôle de désigner les plus méritants, plus que le marché ou les écoles d’art.
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
COACH D’ARTISTES
Une fois les 72 talents choisis, l’objectif est de montrer au public en quoi ils sont prometteurs. Pour cela, Stéphane Corréard et son équipe s’investissent dans leur fonction de « coach d’artistes ». Et ils ont à cœur de mettre en valeur la singularité de chacun. « Il faut donner tous les signes pour que le spectateur puisse percevoir qui est cette personnalité qui nous parle. Ça passe notamment par le fait d’inciter les artistes à ne pas avoir peur de la complexité et de la diversité de leur travail », explique Stéphane Corréard, qui pousse ses protégés à exposer tous les médiums sur lesquels ils travaillent dans un même espace.
Ici, les photos et la vidéo de l’un, là, les peintures et l’installation de l’autre. Il attend aussi d’eux qu’ils montrent le plus sincèrement possible « la réalité de l’état actuel de leurs recherches sans préjuger de l’impact qu’elles vont avoir sur le public ». Son mot d’ordre ? « Ne vous préoccupez pas de l’effet, préoccupez-vous du sens : s’il y a du sens, il y aura de l’effet. »
Pendant les quatre semaines que dure le salon, professionnels de l’art, amateurs, ou simples curieux vont à la rencontre de ces nouveaux talents. Chaque année, 85 % des artistes y sont contactés par au moins un collectionneur, avec une vente réalisée dans 70 % des cas. 75 % des artistes sont contactés par au moins une galerie, 30 à 40 % d’entre eux concrétisent dans les quatre semaines. Enfin, trois prix sont décernés et permettent aux lauréats de bénéficier d’un accompagnement au Palais de Tokyo.
Salon de Montrouge, art contemporain, nouveaux talents création européenne contemporaine © Droits Réservés
Lequel de ces artistes émergera et s’imposera ? Lequel réussira à prouver qu’il y avait bel et bien, derrière ses premières œuvres, cette force, ce caractère, cette singularité, ce quelque chose d’exceptionnel qui fait le Grand Artiste ? Ce n’est plus du ressort de Stéphane Coréard.
59e Salon de Montrouge, jusqu’au 28 mai 2014.
Crédits photo : Fabrice GOUSSET, Droits Réservés
Bonnes adresses
Le Beffroi
2 place Emile Cresp
92120 Montrouge - France
Article paru dans le numéro #23 GALBÉES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Artistes sans frontières et pleins d'avenir à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.