Fermer
Romy Ducoulombier
À savoir | 4 juillet
3 mn

Quand le Maracanã entre en éruption
Le correspondant de Pluris à Rio a été atteint par la fièvre des matchs dans le stade mythique.

supporters foule COUPE DU MONDE DE FOOTBALL BRÉSIL  © Droits réservés
Maracanã © Droits réservés
stade mythique Maracanã COUPE DU MONDE DE FOOTBALL BRÉSIL  © Droits réservés
Pénétrer dans les coulisses de la Coupe du monde, c’est ressentir la passion des joueurs et partager la ferveur des supporters. Pluris livre, en exclusivité, ses impressions d’un événement planétaire, pris sur le vif, au rythme des « olas »… Partout, à Rio, les drapeaux colorés flottent aux fenêtres des appartements et des cafés. La ville entière clame sa passion d’un sport national, le seul capable d’unir toutes les classes sociales !
Rio COUPE DU MONDE DE FOOTBALL BRÉSIL  © Droits réservés
Maracanã, LE stade mythique Quand on pénètre dans le stade Maracanã, l’énergie est palpable, l’euphorie décuplée. Le stade mythique du Brésil, qui a subi d’importants travaux de rénovation, pouvait, à ses débuts en 1950, accueillir jusqu’à 200 000 personnes ! Les aménagements titanesques qui ont été entrepris pour le mettre aux normes ont respecté la conception originale de l’enceinte et sa façade classée au patrimoine national brésilien est restée intacte. En revanche, le stade a été enveloppé d’une structure ultra-moderne. Et malgré ses couleurs flambantes et ses modernisations, une certaine nostalgie du peuple brésilien, très attaché à l’ancien, semble planer sur le lieu... L’ambiance qui règne à l’intérieur, en revanche, n’a rien perdu de son intensité depuis la première Coupe du monde hébergée ici en 1950. Les chants et les hymnes nationaux résonnent en canon sur la toile de fond archi-colorée des maillots, des drapeaux et des costumes des supporters venus des quatre coins du monde. Un véritable carnaval pour les yeux !
stade mythique Maracanã COUPE DU MONDE DE FOOTBALL BRÉSIL  © Droits réservés
PRENDRE LE POULS DES TRIBUNES Sur le terrain, les joueurs répondent et saluent leurs fans. « Il y a une véritable interaction avec le public. Pendant un match, personne n’est passif. Tout le monde suit le moindre mouvement de son équipe. La symbiose est parfaite, sans agressivité, ni violence ». Et la magie du ballon rond opère. Cette piqûre de chauvinisme, personne ne peut y être indifférent pendant le match. D’autant plus lors des olas. C’est un moment très fort, une onde de choc qui nous traverse à une vitesse renversante. Que l’on soit passionné par le foot ou non, ici, tout le monde porte le maillot.
fauteuils de stade mythique  Maracanã COUPE DU MONDE DE FOOTBALL BRÉSIL  © Droits réservés
Crédits photo : Droits réservés
Article paru dans le numéro #30 ÉCLATS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Quand le Maracanã entre en éruption à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.