Fermer
Pascal de Rauglaudre
Reportage | 11 juillet
5 mn

Fast and furious au Castellet
De la mécanique, de la puissance, de la sueur, et Pluris en Lamborghini à l'heure de Blancpain.

Blancpain Endurance Series 2014
voiture de course Castellet fast and furious © Pluris
Blancpain Endurance Series 2014 © Pluris
Blancpain Endurance Series 2014 © Pluris
Blancpain Endurance Series 2014 © Pluris
Blancpain Endurance Series 2014 © Pluris
Blancpain Endurance Series 2014 © Pluris
Blancpain Endurance Series 2014 © Pluris
Le ronflement des moteurs, la puissance des chevaux sous les pédales, la chaleur suffocante des circuits, et l’explosion de champagne au soleil couchant. Au fond les Gentlemen Drivers sont de grands romantiques. Ces coureurs automobiles amateurs et professionnels, qui sont pour la plupart entrepreneurs ou dirigeants de grands groupes dans le civil, passent leurs loisirs à monter des écuries aux couleurs de leur marque. En semaine, ils se mesurent dans les affaires, et le week-end, dans le sport. Mais attention : derrière le fair play affiché, ils se livrent de vraies batailles, comme le Blancpain Endurances Series 2014, et le Lamborghini Blancpain Super Trofeo, dont les finalistes se retrouveront à l’automne à Sepang, en Malaisie.
En attendant, ils ont couru fin juin 2014 au volant de leurs bolides au Castellet, ce circuit ultra-moderne fondé dans le Var par Paul Ricard, et dont les courbes mythiques ont fait frémir les plus grands coureurs. Dans les paddocks, les mécaniciens et les pilotes s’activent avec concentration. Pas de place pour l’improvisation : c’est là que s’élaborent les stratégies de la course et les réglages techniques.

TONNERRE DE FIN DU MONDE

Éblouissante dans sa robe jaune, la Lamborghini Aventador LP 700-4 Super Trofeo, à bord de laquelle Pluris a concouru, impressionne par sa puissance et la musicalité parfaite de ses moteurs. Les coureurs sont ficelés à leur siège par des sangles serrées au maximum. La mécanique vrombit dans un tonnerre de fin du monde. Quant à la chaleur, dans l’habitacle des voitures elle atteint la limite du supportable – surtout en pleine journée d’été au sud de la France.
Les nouvelles technologies sont omniprésentes, avant et pendant la course. Des déluges de données remontent à tout instant sur les écrans de contrôle. Aux vitesses élevées, le champ de vision des coureurs se rétrécit rapidement, et les coureurs encaissent des accélérations de plusieurs G, jusqu’à 5 sur certains circuits. Les réflexes des pilotes sont donc mis à rude épreuve, et leurs temps de réaction sont très courts.
voiture de course Castellet fast and furious © Pluris

CHRONOMÉTREUR OFFICIEL

Sponsor attitré du Lamborghini Blancpain Super Trofeo depuis 2009, Blancpain assure le chronométrage officiel depuis 2010. Son alliance avec Lamborghini célèbre les performances techniques esthétiques des deux créateurs, et en matière d’innovations technologiques pour mesurer le temps, Blancpain reste un champion. Parmi ses dernières avancées : transpondeurs embarqués dans les voitures, antennes sur le circuit, caméra permettant un replay live sur la ligne d’arrivée, et diffusion d’informations en live sur l'ensemble des paramètres de course aux chaînes de télévision et sur le circuit via les serveurs Blancpain.
En marge de cette course mythique, Blancpain met à l'honneur ses deux derniers modèles, les L-Evolution R, le Chronographe Flyback à Rattrapante Grande Date, et la montre Grande Date, seconde, automatique, qui s’inspirent tous deux de l’univers automobile, et symbolisent la force du soutien de Blancpain à ces compétitions. Les codes de la marque se retrouvent dans ces deux montres, comme la lunette double pomme, les cornes, la carrure bercée, le tout revisité dans un esprit résolument sportif. Mais tous les matériaux, le titane, la fibre de carbone pour la lunette et le cadran, rappellent les mécaniques de course.
Parrainer ces compétitions est dans l’ADN de la marque Blancpain, son pdg, Marc A. Hayek, a déjà gagné quelques titres de champion du monde de course automobile avec son acolyte le coureur professionnel Peter Kox. Une histoire à suivre sur Pluris très prochainement.
Crédits photo : Pluris
Article paru dans le numéro #31 APPEL DU SUD
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Fast and furious au Castellet à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.