Fermer
Béatrice de Perrus
Galerie | 12 sept.
4 mn

Gilles Caron, le pionnier
Du jeune photoreporter, il reste une carrière exceptionnelle mais éphémère. Exposition à la Galerie Polka.

Combats sur la colline 875, Dak To, Vietnam, 1967, conflits armés, photo reportage, © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Sans-titre Vietnam, 1967 © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Patrouille américaine de la 173ème brigade aéroportée Vallée de A Shau, Sud-Vietnam, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Sans-titre, Guerre du Vietnam, Sud-Vietnam, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Le repos. Soldat américain, Guerre du Vietnam, Sud-Vietnam, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Sans-titre, Guerre du Vietnam, Sud-Vietnam, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Combats sur la colline, 875 Dak To, Vietnam, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Sans-titre Vietnam, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Soldat britannique à Londonderry. Irlande du Nord, 1969, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Un soldat britannique devant un immeuble en feu. Irlande du Nord, 1969
photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Un homme tente de calmer la foule des manifestants devant un immeuble en feu. Londonderry. Irlande du Nord, 1969 photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Un jeune catholique lance un cocktail Molotov sur la police. Londonderry. Irlande du Nord, 1969 photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Des manifestants catholiques lancent des pierres sur la police. Londonderry. Irlande du Nord. Août 1969. Photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Un soldat britannique devant un immeuble en feu. Londonderry. Irlande du Nord, 1969, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Daniel Cohn-Bendit, La Sorbonne, Paris, France, mai 1968, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Quai de la Conférence. Paris. Mai 1968. Photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Quartier latin. Paris 6 mai 1968. Photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Moshe Dayan, sa fille Yael, Ariel Sharon et les généraux sur le canal de Suez. Guerre des 6 jours. Israël juin 1967. © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Guerre des Six-Jours, Soldats égyptiens dans le désert du Sinaï, Egypte, 1967 © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Victime palestinienne pendant la prise de Jérusalem. Guerre des Six Jours. Israël, 1967 © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
L’armée israélienne dans le désert du Sinaï. Guerre des Six-Jours, Egypte, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Traces de la déroute des soldats égyptiens dans le Sinaï. Guerre des Six Jours. Israël, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Guerre des 6 jours. Israël, 1967, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Prisonniers palestiniens, Israël, 1969, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Shimon Peres à la rencontre des Palestiniens. Israël, 1969, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Mort du mercenaire belge Marc Goossens. Guerre sécessionniste du Biafra. Nigéria, 1968, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Combattant Ibo. Guerre civile du Biafra. Nigéria, 1968, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Guerre du Biafra, Don Mc Cullin, Nigéria, 1968, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Combattant Ibo qui porte des obus sur la tête. Guerre civile du Biafra. Nigéria, 1968, photo reportage © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Combattant Ibo. Guerre sécessionniste du Biafra. Nigéria, 1968 © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Gilles Caron. Guinée. Décembre 1968. Autoportrait photo © Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Gilles Caron connaît la guerre – il a fait deux ans de service militaire en Algérie – et la littérature.

Deux précieux atouts : curieux et érudit, il a acquis les réflexes du reportage de terrain autant que ceux de l’analyse critique.

Pour la presse française et internationale, il a couvert les grands conflits armés des années 60 : le Vietnam, la guerre des Six Jours, le Biafra, le Tchad et l’Irlande du Nord. A l’époque, la guerre change de visage.

L’ennemi disparaît... au détriment des civils, nouveaux « acteurs » de la guerre. Et la télévision concurrence la photographie.

Les photographes sont dans l’obligation de proposer une nouvelle approche de leur art.

Gilles Caron est un pionnier : dernier représentant d’une génération de photoreporters et premier à se confronter à la modernité des combats. Ses clichés sont des idéogrammes de la douleur, des « allégories visuelles » de la révolte, explique Michel Poivert, dans « Le conflit intérieur » (éd. Photosynthèses), où coïncident le présent et l’universel. « Caron a construit, pour une part intuitivement et pour une autre de façon réfléchie, un propos au travers de ses images. »

La sélection proposée par la galerie Polka présente une exploration transversale de l’oeuvre de Caron pour mettre en lumière le langage photographique de ce reporter à la carrière fulgurante.

Biographie
Né à Neuilly-sur-Seine en 1939, il est parachutiste en Algérie à la fin des années 50 où il fait de la prison « pour refus de partir en opération ». Il termine en 1962 son service avec interdiction de port d'arme et rentre en France où il épouse Marianne. En 1965, il intègre l'agence Apis où il réalise des photographies de plateau. Après des photos de mode et de célébrités, il rejoint l’agence Gamma en 1967 et il suit les grands conflits (Israël, Tchécoslovaquie, Vietnam, Tchad…).
En mai 1968, des révoltes étudiantes éclatent à Paris et gagnent toute la France, provoquant une grève générale. Gilles couvre alors au quotidien ces manifestations dans la capitale. Ses photos de mai 68 sont devenues des symboles de la révolution étudiante.
En 1969, le photographe couvre « The Troubles », manifestations catholiques à Londonderry et Belfast en Irlande du Nord. Quelques jours plus tard, il suit l’anniversaire de l’écrasement du Printemps de Prague en Tchécoslovaquie par les chars soviétiques. Gilles se rend en 1970 au Cambodge au lendemain de la déposition du prince Norodom Sihanouk par le Général Lon Nol. Il disparaît à l'âge de 30 ans sur la route n°1 menant de Phnom Penh à Saigon, dans une zone contrôlée par les khmers rouges de Pol Pot.

Textes Galerie Polka
Crédits photo : Gilles Caron, Fondation G. Caron, Galerie Polka
Bonnes adresses
12 rue Saint-Gilles
75003 Paris - France
Mardi - Samedi
11 h - 19 h 30 ou sur rendez-vous
Entrée libre
Métro Chemin Vert (L8) / Saint-Paul (L1)
Bus 29, 96, 65, 20
Parking Saint-Paul

+33 1 76 21 41 30
+33 1 76 50 21 83
contact@polkagalerie.com
Article paru dans le numéro #33 INOXYDABLE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Gilles Caron, le pionnier à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.