Fermer
Plur.is
Reportage | 21 janvier
3 mn

3 000 milles marins
C'est la distance parcourue par les voiliers classiques de la Panerai Transat Classique.

Panerai Transat Classique 2015 Lanzarote Martinique © DR
Panerai Transat Classique 2015 Lanzarote Martinique © DR
Depuis le 7 janvier dernier, les voiliers classiques et d'époque de la Panerai Transat Classique naviguent entre l'île volcanique de Lanzarote, aux Canaries, et la Martinique.
Cette course de légende, avec sa troisième édition, devient une « classique » de la course au large, en gardant une spécificité à nulle autre pareille : être réservée à des yachts classiques. Grâce à la Panerai Transat Classique 2015, les voiliers qui ont fait l’histoire du yachting trouvent un terrain de jeu à leur dimension, l’océan Atlantique. Cet événement ne se contente pas d’être une simple traversée, mais une véritable course, avec ses enjeux, ses rivalités, ses joies, ses peines et ses multiples rebondissements. Lors des deux précédentes courses, les concurrents, et tous ceux qui ont suivi ces « batailles navales » au travers du site internet et de sa cartographie en temps réel, ont apprécié l’esprit de compétition entre les différents voiliers, prêts à ne rien lâcher, sans jamais oublier les valeurs si chères aux « gens de mer » : solidarité, estime des adversaires et respect de l’environnement.
Pour cette nouvelle édition, l’Atlantic Yacht Club a concocté un nouveau parcours pour que s’expriment au mieux les qualités marines des yachts engagés et le talent stratégique des navigateurs. Depuis Lanzarote, les voiliers ont devant eux près de 3000 milles d’océan pour atteindre Fort-de-France, à la Martinique. Avant d'accéder à la route des Alizés, les concurrents doivent d'abord se sortir du labyrinthe de l’archipel canarien, avec ses multiples pièges. Après avoir goûté aux longs surfs sous spi, en se glissant entre les zones de calme, l’arrivée sur l’arc antillais offre aussi son lot de surprises à négocier.
Mais déjà les premiers équipages franchissent la ligne d'arrivée...
Crédits photo : DR
Article paru dans le numéro #50 FILS À RETORDRE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
3 000 milles marins à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.