Fermer
Timothée de Rauglaudre
Recommandation | 21 janvier
3 mn

Soul de Suède
Seinabo Sey, une belle voix chaude venue du froid.

Seinabo Sey © DR
Seinabo Sey © DR
Seinabo Sey © DR
S’il y a bien une chose qui fait horreur à Seinabo Sey, jeune chanteuse suédoise née à Stockholm, c’est d’être rangée dans une boîte et se cantonner à un seul genre. En octobre dernier, elle a sorti son premier EP, For Madeleine, ainsi nommé en l’honneur de sa mère, qui croise les styles à la fois entre les morceaux et au sein même des morceaux. Le squelette repose sur une dichotomie entre électro entraînante marquée par son origine scandinave, et soul dans le style des divas de l’indie pop. Sa voix exceptionnelle fait la différence et permet de faire passer toutes sortes d’émotions au-dessus des effets électro.
Chacune des cinq chansons de For Madeleine est un nouveau patchwork, dans des esprits très différents. Des éléments musicaux surprenants viennent de temps à autre rompre l’équilibre des schémas musicaux, sans jamais entamer l’incohérence des morceaux. Les violons sur Younger semblent des fantômes d’un disco américain oublié. Le piano qui démarre River donne l’impression de se retrouver avec un pianiste contemporain. Quant aux paroles, elles sont autant de petits poèmes parlant d’introspection et d’amour : sur Pistols At Dawn, par exemple, Seinabo rejoue un duel palpitant de western avec celui qui a dû être son amant, ponctué d’effets sonores de revolvers.

Ascension fulgurante

Mawdo Sey, son père, musicien de renom en Gambie, lui a transmis à la fois ses origines gambiennes, dont l’influence se retrouve dans l’EP, et la perspective d’une carrière musicale. Combinant ses études et sa passion pour la musique, elle a suivi un cursus de science de l’esthétique axé sur la musique soul. Ses trois premiers singles, Hard Time, Younger et Pistols At Dawn, ont connu un succès international dès 2013. Succès alimenté par le remix qu’a réalisé le Norvégien Kygo sur son titre Younger, par sa performance à la cérémonie du Prix Nobel de la Paix 2014, et par ses clips pleins de forêts, de lacs suédois, d’écureuils et de tenues colorées qui contrastent avec des décors sombres.
Mais l’ambitieuse Seinabo n’en est qu’au début de son aventure. Elle rêve de renouer avec ses racines et de jouer un jour en Afrique. En attendant, tous les espoirs sont permis pour son premier album prévu d’ici quelques mois, et qui contiendra de nombreux titres inédits.
Crédits photo : DR
Article paru dans le numéro #50 FILS À RETORDRE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Soul de Suède à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.