Fermer
Élodie Fondacci
Recommandation | 2 déc.
3 mn
Au commencement, il y a la ferme. Quelques lopins de mauvaise terre au fin fond du Dorset, une dizaine de poules, une vache, et le destin sans joie de quatre sœurs que leur père fait travailler de l'aube à la tombée du jour, en maudissant le ciel de ne pas lui avoir donné de fils.
Et puis, un jour de l'an de grâce mille huit cent trente, alors que rien ne semble devoir jamais changer, le père apprend à sa cadette, Mary, qu'elle doit quitter sa famille pour aller vivre au presbytère, car le pasteur Graham a besoin d'une petite bonne pour prendre soin de sa femme, gravement malade du cœur. Et pas question qu'elle désobéisse. D'autant plus que c'est lui qui empochera les quelques sous que le pasteur donnera à sa fille. Voici donc cette petite paysanne de 15 ans, qui n'a rien connu d'autre que les rudes travaux des champs, contrainte de s'accoutumer à une vie de domestique.
Tout l'étonne dans ce nouveau rôle. Et elle ne se prive pas de le dire, elle qui n'a guère l'habitude de feindre, et qui n'a aucune notion de ce qui se fait ou ne se fait pas. Mais son franc-parler n'offusque pas le bienveillant pasteur et encore moins sa femme, que la fraîcheur de la jeune fille semble au contraire égayer.
Auprès d'eux Mary apprendra à lire et à écrire, mais elle paiera au prix fort cette victoire sur sa condition.
« Ceci est mon livre et je l’écris de ma propre main, (…) je m’appelle Mary et j’ai appris à écrire mon nom m.a.r.y. ce sont les lettres de mon nom. »
Dans un récit en forme de confession, l'adolescente raconte son tragique apprentissage. Phrases hésitantes, poignantes d'humilité... Adoptant la plume maladroite de cette jeune fille à la sincérité obstinée, Nell Leyshon offre un roman d'une poésie brute, d'une simplicité biblique, littéralement bouleversant.
La Couleur du lait, Nell Leyshon, traduit de l’anglais par Karine Lalechère, Éditions Phébus, 2014.
La Couleur du Lait, Nell Leyshon © DR
La Couleur du Lait, Nell Leyshon
Crédits photo : DR, Anita Schiffer Fuchs
Article paru dans le numéro #45 LUMIÈRES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
La Couleur du lait à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.