Fermer
Julien Tissot
News | 17 avril
7 mn

Aménager une maison pour une personne à mobilité réduite
Les déplacements et l’autonomie à domicile des personnes à mobilité réduite est une affaire délicate qui doit minutieusement étudiée et nécessite le plus souvent de nombreux aménagements, aussi bien intérieurs qu’extérieur et entre ces deux espaces. On vous donne donc quelques conseils afin de connaître les adaptations à réaliser, pour le maintien et la bonne qualité de vie de la personne à mobilité réduite, dans son domicile.

Pensez aux espaces extérieurs

Quand on entreprend un projet de mise en accessibilité pour une personne à mobilité réduite, les efforts se concentrent le plus souvent sur l’intérieur de la maison. Or, l’importance d’aller dehors offre des bienfaits colossaux, notamment pour la santé mentale, en réduisant l’anxiété. Qu’il s’agisse donc de prendre soin de sa santé ou de profiter d’une plus grande autonomie, l’accessibilité des extérieurs est essentielle et réalisable avec quelques aménagements et équipements incontournables. Parmi eux, on peut citer :
- L’aménagement des allées avec des revêtements adaptés (antidérapants de préférence), du jardin au portail. N’oubliez pas les éclairages qui renforcent la sécurité des déplacements !

- La suppression de tout ce qui peut encombrer le passage en n’oubliant pas le niveau des portes et des baies vitrées

- La construction d’une rampe d’accès quand la pente le permet ou la mise en place d’un monte-escalier.

- Un accès facile à la voiture qui passe par l’aménagement du garage, pièce souvent oubliée, et l’aide à la montée dans le véhicule. L’espace autour de celui-ci doit rester désencombré et les portes du garage équipées d’un système par télécommande.

- L’acquisition d’une voiture adaptée qui rendra vos déplacements faciles et agréables. De plus en plus variées et évoluées, les modèles plus modernes répondent mieux aux besoins et sont moins coûteuses à l’achat.
Pensez toujours que ces aménagements, pour être pleinement utiles, doivent s’inscrire dans la continuité. Les déplacements, de l’intérieur vers les extérieurs privés et la voirie, en passant par la montée en voiture, sont alors fluides.

L’aménagement intérieur, pièce par pièce

Par nécessité ou par envie, nous passons énormément de temps chez nous ; ce qui rend l’aménagement de l’intérieur pour une personne à mobilité réduite, primordiale pour son maintien à domicile en garantissant son autonomie. Pour y parvenir, l’attention ne doit pas seulement se porter sur le confort et l’esthétisme, mais également sur la bonne adaptation de son logement, pensée pièce par pièce :
- La chambre avec un lit médicalisé pour aider aussi bien la PMR que son accompagnant aux transferts et éviter les blessures. Quand l’acquisition d’un lit médicalisé n’est pas possible, des solutions simples et moins coûteuses existent telles que la mise en place d’une barre de lit ou d’un réhausseur de pieds.

- La cuisine qui, en plus d’adapter la hauteur des plans de travail, pensez à l’évier suspendu et aux meubles équipés de portes coulissantes ou d’ouvertures escamotables voire télécommandées. De la même façon, investir dans des plaques de cuisson avec des boutons disposés à l’avant, et placer les appareils électroménagers et les denrées les plus consommées à la bonne hauteur, garantit un usage facilité de cette pièce centrale.

- La salle de bain et les WC, en installant en n’oubliant pas le niveau des portes et des baies vitréesdes barres de soutien aux endroits clés, près de la douche et des toilettes ou encore dans la baignoire. Pour encore plus d’accessibilité, la douche peut être équipée d’un muret et la baignoire d’une porte intégrée, étanche. Pour faciliter l’entrée dans la douche, préférez un style à l’italienne, qui permet d’éviter les marches et les risques de glisser. Comme pour la cuisine, le lavabo et les WC doivent avoir une hauteur adaptée et les produits de toilettes, facilement accessibles. Enfin, pensez à tous type d’accessoires tels que les tapis anti-dérapants qui préviennent des glissades.

- Les escaliers et les couloirs pour une circulation possible entre les pièces. La largeur des murs doit être de 90cm et de 80cm pour les portes qui pourront quant à elles être coulissantes ou télécommandées. Pour accéder à tous les étages de la maison, il est possible d’installer des rampes ou une chaise montante dans les escaliers.

- Pour l’ensemble des pièces, ayez toujours en tête la circulation en s’assurant que rien n’encombre le passage de la personne à mobilité réduite mais qu’elle peut également faire demi-tour facilement. Optez pour des meubles bas qui possède un système de portes coulissantes, escamotables ou télécommandées qui sont plus fonctionnelles et supprimer les tapis pour éviter les chutes. Pour encore plus de sécurité, installez de nombreux éclairages dont l’usage est adapté (télécommandes, hauteur des interrupteurs…).
Crédits photo :
Partager :
Fermer
Aménager une maison pour une personne à mobilité réduite à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.