Fermer
Pascal de Rauglaudre
Entretien | 12 juin
8 mn

« Le big data démultiplie le plaisir du sport »
Les fans de foot ne se contentent plus de suivre les matchs à la télé, assure Christian de Cailleux, qui a lancé l'application Foot en direct.

Stade de France - Le big data démultiplie le plaisir du sport © Josselin Rocher / DR
Ça y est, c’est parti pour un mois de matchs. Les fans de foot de l’Europe entière et d’ailleurs vont passer leurs soirées scotchés à la télévision. Mais pas seulement. De plus en plus, ils consultent simultanément leurs smartphones à la recherche d’infos que le grand écran ne leur fournit pas. Christian de Cailleux, qui a lancé l’application « Foot en direct », explique comment le Big Data sportif transforme la médiatisation des compétitions sportives, et améliore le plaisir du sport spectacle.

Pluris – Les grands événements sportifs sont souvent l’occasion d’avancées technologiques. Que peut-on attendre de l’Euro cette année ?

Christian de Cailleux – Pour moi, le saut technologique sera l’équipement de tous les stades en wifi. Aujourd’hui, il est très difficile de se connecter dans un stade. Vous êtes fan de l’équipe de France, vous assistez à ses matchs, mais vous voulez suivre Suisse-Albanie simultanément et avoir les buts en direct ? Grâce au wifi, c’est possible. C’est clairement une avancée.

Cette surmédiatisation transforme-t-elle la couverture des compétitions ?

Jamais il n’y a eu autant de médias pour couvrir les compétitions, c’est vrai. La médiatisation du sport avait déjà connu une première révolution avec les caméras suspendues pour mieux rendre compte de l’intensité des matchs. Une autre révolution est en marche avec les statistiques collectées pendant les matchs. Aujourd’hui, trois gigaoctets de données sont produits quotidiennement.

Comment ces informations sont-elles récupérées ?

Des sociétés privées les collectent directement dans les stades, avec des personnes munies de tablettes qui circulent et les renvoient à des serveurs. Les joueurs sont équipés de capteurs, et de nombreuses caméras en triangulation saisissent les mouvements de la balle.

Qu’apportent-elles de plus ?

Les entraîneurs et les directeurs sportifs les utilisent pour suivre au plus près les performances des joueurs, décortiquer le jeu de l’équipe adverse, analyser les matchs, comprendre ce qui s’est passé, pourquoi on a été en difficulté d’un côté plutôt que de l’autre, etc. Elles servent aussi dans les transferts des joueurs. Longtemps elles ont été réservées aux clubs, mais aujourd’hui elles sont mises à la disposition du public. Tout l’enjeu consiste à les analyser, à les mapper, et à les rendre visuellement ludiques et faciles à comprendre, pour que les fans se fassent leur propre opinion avant et pendant les matchs.

Cette production de données concerne-t-elle tous les sports ?

Pour l’instant elle s’applique surtout aux sports avec de forts enjeux économiques, football, tennis, basket et football américain. Les Américains sont des fous de statistiques, ils veulent tout savoir sur les joueurs : le nombre de buts, de passes, de tirs cadrés et non cadrés, de kilomètres parcourus pendant sa saison… En Europe aussi, les fans de foot sont avides de statistiques, mais plutôt au niveau des équipes.

Avec cette avalanche de statistiques, que devient le commentateur sportif ?

Les statistiques n’ont pas vocation à le remplacer ! Il conserve entièrement son rôle. Grâce au fil de données, il peut améliorer sa perception visuelle et donc affiner son commentaire.

Vous avez lancé l’application Foot en direct. Est-elle en concurrence avec d’autres médias comme L’Équipe ou Eurosport Live ?

Elle n’a tout simplement rien à voir. Le point de départ, c’est le second écran. Aujourd’hui, 55 à 60% des fans de sports regardent les matchs à la télévision avec un autre écran à la main. Cette nouvelle façon de consommer le sport témoigne de son immense attractivité. Notre appli agrège de manière ludique et pertinente les données de plus de 1450 ligues et tournois de foot différents.

Elle met en place des modèles prédictifs qui permettent aux fans de se faire une opinion sur l’évolution du match. Elle leur fournit un supplément d’infos sportives en temps réel qu’Eurosport, par exemple, ne leur donne pas : où est située la balle, si elle est située du côté du PSG ou de l’OM, plutôt côté droit ou gauche du stade, avec quelles difficultés… Notre objectif est de diffuser un but en moins de 3 secondes.

Combien de téléchargements depuis le lancement ?

Nous en sommes à plus de 15 millions, avec un business model qui repose entièrement sur la publicité. Foot en direct est distribuée dans tous les pays d’Europe et nous avons pour objectif de devenir un des leaders de l’info sportive en temps réelle – nous le sommes déjà en Espagne et en Italie. Elle figure régulièrement dans le TOP10 mondial des applis de sport les plus téléchargées, et nous avons fait plusieurs mois à plus de 90 millions de visites.

Vous pouvez donc profiler les utilisateurs et connaître leurs habitudes.

Nous pourrions le faire, mais pour l’instant, nous nous concentrons sur la donnée sportive.

Nous n’avons pas encore exploité les infos de l’expérience utilisateur, comme la localisation. Cette partie CRM viendra dans une autre étape. Cela pourra profiter à nos annonceurs, mais en même temps, la publicité peut être perçue comme intrusive par les utilisateurs, et nous faisons très attention de ne pas leur mettre une trop grosse pression publicitaire.

Nous voulons réfléchir à une publicité intelligente qui réponde à leurs attentes, à partir des connaissances de leur comportement. La publicité ne serait plus un frein, mais un service.

Pour télécharger Foot en direct

 Sur iOS
 Sur Android
Crédits photo : Josselin Rocher / DR
Partager :
Article paru dans le numéro #115 GAGNE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
« Le big data démultiplie le plaisir du sport » à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.