Fermer
Alexis Morloup
À savoir | 17 mars
5 mn

Des vols aux vents violents
En janvier, les avions de Norwegian Air ont volé à près de 1300 km/h, pulvérisant des records de vitesse. Mais ont-ils franchi le mur du son ?

En janvier, les avions de Norwegian Air ont volé à près de 1300 km/h, pulvérisant des records de vitesse.  © DR
Quelle surprise pour les passagers du vol Los Angeles Paris, de la compagnie low cost Norwegian : leur avion, un Boeing 787, a atteint les 1240 km/h. 320 km/h de plus que sa vitesse de croisière habituelle.

D’autres vols de Norwegian ont atteint et dépassé ces vitesses. Grâce aux courants aériens, l’un d’eux a même battu le record de vitesse pour un vol transatlantique subsonique entre New York et Londres : 5h13.

3 minutes de moins que le précédent record, détenu par British Airways, qui datait de 2015, et 30 minutes de moins que les traversées standard (moins rapides cependant que le Concorde, qui traversait l’Atlantique en 2h53).

Jet-stream vigoureux

Comment un avion standard peut-il être si rapide avec tous passagers et leurs bagages ? En surfant simplement sur un jet-stream particulièrement vigoureux, ce courant d’air qui circule d’ouest en est au-dessus de l’océan.

Pendant les vols de Norwegian, ce vent a soufflé à plus de 325 km/h, ce qui a poussé le Boeing à plus de 1250 km/h, au lieu des 900 habituels. « Sans les turbulences de basse altitude, nous aurions pu voler encore plus vite », a déclaré le pilote Harold van Dam.

Les avions ont toujours utilisé les jet-streams transatlantiques pour gagner du temps et du kérosène dans leurs vols d’un continent à l’autre. Avant et pendant le vol, les pilotes étudient les vents et ils indiquent aux contrôleurs aériens leur route préférée. Les contrôleurs récoltent ces données et leur fixent des itinéraires spécifiques.

À 10 000 m d’altitude, la vitesse du son est d’environ 1080 km/h, soit moins que le vol de Norwegian. Alors les avions de Norwegian ont-ils franchi le mur du son ? Non, car leur vitesse, autour de 1300 km/h, est en réalité une vitesse au sol, celle qu’ils auraient s’ils se déplaçaient sur terre.

La vitesse aérienne, qui ne tient pas compte des 300 km/h du vent, était plus proche des standards du 787, à savoir Mach 0,85 (comme celle des anciens Boeing 747). Quand on parle de vols supersoniques et de mur du son, il s’agit de la vitesse de l’air qui passe autour des ailes.

Même si ces vols rapides offrent une bonne publicité à Norwegian, en réalité, les compagnies aériennes préfèrent l’efficacité énergétique à la vitesse. Elles utilisent les jet-streams pour planer et réduire la consommation de kérosène, un peu comme une voiture en roue libre.

Risque de turbulences

Reste qu’un jet-stream aussi puissant n’est pas un bon signe. Les vents d’altitude augmentent les risques de turbulence et les pilotes doivent les éviter pour protéger les avions et les passagers.

Et un vol trop rapide n’est pas intéressant : l’avion devra patienter au-dessus de l’aéroport de destination avant d’atterrir. Ou bien il restera collé au sol, en attendant qu’un créneau se libère. Les compagnies aériennes et les aéroports suivent des horaires très stricts, et arriver avec une demi-heure d’avance n’est pas bien perçu.

Avec l’intensification du changement climatique, les courants aériens autour de la Terre seront plus capricieux. Une étude récente montre par exemple que le jet-stream polaire fluctue plus que qu’avant, ce qui ne manquera pas d’avoir un impact sur le jet-stream atlantique, celui qui accélère les vols transatlantiques.

Les responsables du trafic aérien vont donc être obligés de chercher des itinéraires alternatifs pour contourner les turbulences provoquées par ce nouveau régime des vents.
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #138 DENTELLES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Des vols aux vents violents à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.