Fermer
Pascal de Rauglaudre
News | 5 février
4 mn

On l'a lu ça nous a plu
Les super-riches de la Silicon Valley craignent l'Apocalypse et se construisent des bunkers en Lego. Fake news ? À une chose près.

How statistics lost their power – and why we should fear what comes next © the Guardian
 Les super riches américains sont très inquiets des catastrophes à venir. Quelques-unes des plus grandes fortunes américaines, à New York, dans la Silicon Valley et ailleurs, se préparent pour résister à l'effondrement de la civilisation.
 Comment les statistiques ont perdu leur pouvoir : la capacité des statistiques à représenter le monde avec précision diminue. Une nouvelle ère de big data contrôlé par les multinationales s'apprête à lui succéder, mettant la démocratie en danger.
 Préoccupé par l'efficacité des fausses nouvelles, j'ai voulu faire une expérience cet automne. J'ai ouvert un compte Twitter sous un faux nom et je me suis mis à diffuser des fausses nouvelles. Voici ce que j'ai appris.
 Amazon a montré une redoutable capacité à cumuler les succès dans une multitude de catégories. Cette réussite contraste avec d'autres entreprises de la high tech, qui excellent dans un domaine, mais ont du mal à sortir de leur cœur de métier. Comme Google et ses services online qui dominent le marché, ou Apple et ses appareils très rentables.
 Comment Lego est devenu l'Apple des jouets : après une décennie de dégringolade, la marque danoise s'est reconstruit comme un poids lourd dans son secteur. Reportage exclusif au cœur de son Future Lab top secret.

|Lire également

Crédits photo : the Guardian
Partager :
Fermer
On l'a lu ça nous a plu à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.