Fermer
Pascal de Rauglaudre
News | 13 avril
6 mn

Comment Carmen a conquis le monde
140 ans après sa création, Carmen, l’héroïne de l’opéra de Georges Bizet, continue de fasciner, de Broadway à Bollywood, en passant par la Bastille ce printemps.

140 ans après sa création, Carmen, l’héroïne de l’opéra de Georges Bizet, continue de fasciner, de Broadway à Bollywood, en passant par la Bastille ce printemps. © Vincent Pontet
Séductrice, femme libérée, femme fatale, féministe avant l’heure, mais aussi femme victime, insatiable, hantée par la mort et le destin… Carmen, l’héroïne de l’opéra de Georges Bizet, est un peu tout cela à la fois. Elle appartient aux grands mythes européens, aux côtés de Faust, Don Juan, et Tristan et Yseut. La femme qu’elle incarne ne s’est jamais démodée et son image est restée forte jusqu’à nos jours.
L’histoire de Carmen est bien plus qu’une histoire d’amour qui finit mal. Elle reflète bien des clichés en vogue dans la France du 19e siècle sur le genre, la classe et la race. Elle est bataille des sexes où deux hommes, Don José et Escamillo, rivalisent pour conquérir le cœur d’une femme, Carmen. Elle est aussi bataille de civilisation : l’ordre et la raison, symboles de la jeune République française personnifiés par Don José, affrontent la turbulence et la superstition barbares, représentées par Carmen et ses compagnons contrebandiers.

Carmen, icône mondiale

Pourtant, la force de la musique de Georges Bizet et du livret d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy a permis aux cultures du monde entier de s’approprier le mythe. Depuis la première représentation à l’Opéra Comique de Paris en 1875, la fascination pour Carmen s’est déclinée dans plus de deux cents films et romans. Sans compter les interprétations scéniques, de Broadway à Bollywood.
Quelques-uns des plus grands réalisateurs de cinéma, Cecil B. DeMille, Charlie Chaplin, Jean-Luc Godard, ont livré leur version sur grand écran. En 1943, une interprétation fera scandale à Broadway : la comédie musicale Carmen Jones. Carmen y est ouvrière dans une usine de parachutes du sud profond des États-Unis. Elle est convoitée par un Escamillo boxeur et un Don José jeune soldat. Surtout, les acteurs, doublés par des chanteurs d’opéra, sont tous noirs, alors que la ségrégation sévit encore dans de nombreux états américains.
La libération de la femme dans les années 1960-70 a-t-elle ringardisé le mythe ? Pas du tout. En 1984, Francesco Rosi, maître du réalisme italien, met en scène une Carmen brûlante et virevoltante, sous les traits de Julia Migenes Johnson, dans une Andalousie pittoresque, avec ses gitans retors, ses danseuses de flamenco et ses toreros scintillants.

Hip-Hopera et Bollywood

Au 21e siècle, c’est au tour du hip-hop de s’emparer de Carmen. Dans Carmen: A Hip-Hopera, diffusé une première fois sur MTV, Carmen Brown, une actrice de Philadelphie, séduit tous les hommes qu’elle rencontre, le lieutenant de police Miller, le rappeur Blaze et le sergent Derrick Hill. Qui pour l’interpréter ? Beyoncé Knowles en personne, qui faisait là ses débuts d’actrice.
Femme fière et émancipée, Carmen ne pouvait manquer d’incarner les révolutions du 20e siècle. Carmencita Jones, cousine lointaine de Carmen Jones, marie la sensualité dévorante de la Carmen de Bizet à la passion révolutionnaire du Cuba de 1958, sur des rythmes de rumba, de mambo et de danzón. La pièce a été jouée en avril 2016 au Théâtre du Châtelet à Paris.
Avec ses histoires d’amours intenses mais impossibles, Carmen est aussi l’archétype du mélodrame. Il réunit tous les ingrédients pour inspirer Bollywood. En 2013, une représentation unique de l’opéra est montée à Bradford, en Angleterre, et retransmise par la BBC. Carmen, serveuse d’origine indienne, rêve de gloire à Bollywood. Un jour, un célèbre acteur indien vient tourner un film à Bradford. Excellent prétexte pour enchaîner les chorégraphies multicolores en sari, sur une musique de Bizet revisitée par DJ Kuljit Bhamra, pionnier du bhangra, un style de musique originaire du Pendjab et typique des films de Bollywood.
Alors que Carmen demeure l’un des opéras les plus joués dans le monde, la richesse et la variété de ses interprétations montrent à quel point cette œuvre défie tous les clichés. Elle reste une source infinie d’inspiration pour tous les créateurs.
Carmen, opéra de Georges Bizet, sur un livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy, à l'Opéra Bastille, jusqu'au 16 juillet 2017.
140 ans après sa création, Carmen, l’héroïne de l’opéra de Georges Bizet, continue de fasciner, de Broadway à Bollywood, en passant par la Bastille ce printemps. © DR
140 ans après sa création, Carmen, l’héroïne de l’opéra de Georges Bizet, continue de fasciner, de Broadway à Bollywood, en passant par la Bastille ce printemps. © DR
140 ans après sa création, Carmen, l’héroïne de l’opéra de Georges Bizet, continue de fasciner, de Broadway à Bollywood, en passant par la Bastille ce printemps. © DR
Crédits photo : Vincent Pontet, DR
Partager :
Article paru dans le numéro #132 CULTURES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Comment Carmen a conquis le monde à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.