Fermer
Sophie Colin
Entretien | 6 février
8 mn
Depuis quelques années, Piaget s’associe à des artisans et des artistes pour créer les pièces horlogères d’exception qui composent sa collection Art & Excellence et mettent en valeur les métiers d’art. Pour la première fois, la prestigieuse maison travaille avec Sara Bran, la seule dentellière sur or au monde à pratiquer ce métier de manière aussi aboutie jusqu’à en faire de grandes pièces, semblables à du textile. De cette collaboration basée sur le dialogue et la confiance, sont nées la montre Altiplano Double jeu, une série limitée de huit pièces réalisées sur le modèle iconique Altiplano et une manchette horlogère, pièce unique magistrale. Les deux sont présentées au SIHH 2017.

Pluris - Comment avez-vous abordé l’univers et les codes de la maison Piaget ? Comment les avez-vous conciliés avec votre sensibilité et votre travail habituel ?

Sara Bran - Moi, j’ai ma technique spécifique de dentellière sur or, qui est une technique traditionnelle de bijouterie joaillerie consistant en une découpe manuelle avec une scie bocfil. Je me suis vraiment spécialisée dans cette technique manuelle jusqu’à un niveau d’excellence, au niveau de la précision de la découpe et au niveau du registre ornemental, puisque j’ai fait beaucoup de recherches sur les dentelles textiles, j’ai réinterprété des dentelles sur or. J’ai fait des recherches sur les alliages, sur les épaisseurs pour voir comment on arrive à pousser ce matériau or pour parvenir à une finesse des matières. Je suis souvent en exploration. L’impossible devient possible quand on est capable de le visualiser. Je me projette et je cherche. Parfois ça ne marche pas.
J’ai aussi à terme élaboré mes propres alphabets car aujourd’hui j’ai mes motifs, mes alphabets avec lesquels je joue, qui sont les codes de ma marque. Je suis seule au monde à pratiquer ce métier d’art de la dentelle sur or à ce niveau-là. Il y a des gens qui découpent mais c’est souvent pour empierrer ou pour faire du décor. À ma connaissance personne n’a poussé ce jeu jusqu’à faire des grandes pièces en dentelles d’or similaires à du textile et d’en faire sa spécialité. Voilà le côté Sara Bran. Puis Piaget est venue avec sa designer faire connaissance avec mon univers créatif et la première mission de leur designer a été d’élaborer des pièces qui nous ressemblent à toutes les deux. Chacun a amené sa force créative et sa technicité.
Altiplano Double jeu Gold Lacework I G0A42061 © Piaget
Piaget Altiplano Double jeu Gold Lacework I G0A42061

Comment caractérisez-vous l'ADN de votre travail ?

Mon travail est très précis, très fin. Très poétique. Je m’inspire énormément de la nature. Je parle de la beauté de la nature, de la beauté des choses en général : du mobilier, des objets ou d’un univers industriel. Cela dépend de ma mission. J’identifie ce qui me semble esthétique. Il y a éventuellement des références ou des éléments de décor organiques et puis, de l’autre côté, il y a un élan vers la pureté des lignes géométriques et le travail abstrait. Mon travail est un constant dialogue entre ces deux choses.

Quel a été le processus créatif de la manchette Piaget ?

Dans cette rencontre, on s’est rendu compte que nous avions des territoires communs : Piaget avec ses roses, il y a des feuilles sur la manchette, on a cette évocation légère et stylisée de la nature. Et Piaget a aussi ce territoire du rayonnement, tout ce qui est solaire, donc le jeu avec la lumière. Et puis nous nous sommes rendu compte aussi que Piaget, historiquement, faisait des manchettes. Sara Bran en fait aussi en dentelle. Donc faisons une manchette en dentelle sur or Piaget !

Quels sont les outils et les différentes étapes de la technique de la dentelle d’or ? Quels sont les grands gestes du maître d’art ?

La toute première étape est une vision, une idée, à partir de laquelle souvent je fais une esquisse. Là, j’ai une atmosphère, de l’émotion, quelque chose de subtil. Puis la designer de chez Piaget est arrivée avec une proposition sur laquelle nous avons discuté. De cette proposition est né un dessin plus précis, puis un dessin final technique où nous avons arrêté un certain nombre de détails et de dimensionnement. Je le reprends sur un calque et je vais le retracer dans l’or à la pointe sèche ou au compas. C’est très précis car c’est ce qui m sert quand je mets en oeuvre la découpe.
Une fois que ce dessin sur le métal est fait, je fais un perçage, donc des trous avec des forets. Je découpe avec une scie bocfil à repercer. Je passe dans les trous que j’ai percés dans la plaque, je mets la lame de scie sous tension et je découpe. C’est un geste précis, technique, qui demande de l’apprentissage et qui va permettre l’enlèvement de matière. Puis je répète l’opération dans les trous d’à côté. Sur la manchette, il doit y avoir plusieurs milliers de découpes. Viennent ensuite éventuellement un émeri, un polissage en surface, l’empierrement, le sertissage (réalisé par les sertisseurs de Piaget), tout ce qui concerne la technicité : fermeture, mécanisme, module horloger, la partie horlogère.

Quelles sont les qualités que requiert cet art ?

La patience dans la durée, car la patience seule ne suffit pas. C’est un travail long qui exige d’être tenace. C’est persévérer, ce n’est pas recommencer. Parfois il faut recommencer, et parfois recommencer plusieurs fois. C’est un travail répétitif de longue haleine extrêmement minutieux qui peut décourager certains. Il faut être très précis, avoir un sens prononcé du détail que l’on a aussi en horlogerie et en joaillerie.

Piaget I Lacework on Gold - Manchette © DR
Piaget I Lacework on Gold - Manchette © DR
Piaget I Lacework on Gold - Manchette © DR

Qu’avez-vous appris sur votre métier grâce à votre collaboration avec Piaget ?

Je crois que je pourrai vous répondre dans quelques années. Nous n’avons pas encore de recul sur ce que nous avons fait ensemble. Là nous avons appris à nous connaître. Nous avons fait cette manchette qui est exceptionnelle ainsi que la Double jeu. Je suis très contente car il y a une mise en scène de la dentelle.
Crédits photo : Piaget, DR
Partager :
Bonnes adresses
16 place Vendôme
75001 Paris - France
Article paru dans le numéro #131 VOCAL
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Poétique de la dentelle d'or à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.