Fermer
Alexis Morloup
Focus | 17 août
3 mn
Une équipe de scientifiques du MIT a voulu étudier les émotions d’un groupe de patients. Pour le faire, elle a développé un algorithme basé sur l’intelligence artificielle et le wifi, qui peut détecter et mesurer les battements de cœur des individus en leur envoyant des signaux de radio fréquence.
Couplé avec un émetteur de radio fréquences, l’algorithme équipe une nouvelle machine, l’EQ Radio, qui mesure donc les émotions avec des signaux wifi. Cette machine fonctionne comme un électrocardiogramme habituel, mais sans câbles branchés sur le patient, en utilisant simplement la même technologie que celle des modems.
L’information reçue par l’intelligence artificielle n’est pas traitée de la même façon que dans un électrocardiogramme standard. Quand une personne est connectée physiquement à une machine, l’ordinateur peut anticiper la taille et la forme des ondes qu’il reçoit.
Sans les câbles, l’EQ Radio ne peut pas faire d’hypothèses sur les battements de cœur. La position, la taille de la pièce et d’autres facteurs peuvent modifier la perception des battements du cœur. L’intelligence artificielle obtient une image des battements, qu’elle interprète pour reconstituer le contexte des émotions.

Pirater des battements de cœur

Pour l’instant, les inventeurs de l’EQ Radio n’y voient qu’un nouveau champ de recherches pour mieux comprendre la morphologie du battement de cœur.
Mais cette technologie peut aussi donner lieu à de vrais cauchemars. L’EQ Radio n’ayant pas besoin de contact avec le patient, il devient plus difficile à détecter. Un inconnu pourrait le pirater et tout savoir des émotions des autres pour les contrôler.
Ceci dit, des usages pratiques méritent d’être approfondis. Par exemple, vous ne supportez pas la musique de votre fille, et vous vous apprêtez à lui crier dessus. L’intelligence artificielle va comprendre que vous êtes stressé et le signaler à la chaîne hifi via l’EQ Radio avant même que vous n’ayez besoin de le faire.
Un smartphone capable d’anticiper une crise cardiaque, en identifiant les premiers symptômes via le modem, pourrait aussi sauver des vies. Sans oublier les parents, qui seraient avertis en temps réel du sommeil de leur nouveau-né.
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #134 RENTRÉE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Quand le wifi peut déchiffrer nos émotions à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.