Fermer
Pascal de Rauglaudre
Évasion | 26 juin
4 mn
Des meubles en plastique jetable, une bicyclette en bambou, une voiture en verre, mais aussi des tenues ‘sportwear’ et des bateaux militaires… Quasar Khanh (1934-2016) était un designer éclectique et psychédélique, il passait d’un sujet à l’autre et d’un matériau à l’autre sans préjugés.

Son incroyable génie créatif, auquel les éditions Albin Michel rendent un élégant hommage dans un beau livre, Quasar Khanh, designer visionnaire, s’inscrit dans la lignée des grands architectes et designers du 20e siècle : Walter Gropius, Le Corbusier, Alvar Aalto, Raymond Loewy…

Réfugié d’Indochine, Quasar Khanh, Nguyen Manh Khanh de son vrai nom, débarque en France en 1949 à l’âge de 15 ans, avec sa mère. Entré au lycée Saint-Louis, il intègre l’école des Ponts et Chaussées. Sa vie se transforme lorsqu’il rencontre en 1955 celle qui deviendra sa femme, Emmanuelle Khanh, et lui ouvrira les portes de l’univers de la mode et du design.

Le couple collabore en totale harmonie, « de façon bicéphale et à quatre mains » pour la création et le suivi de la réalisation de ses modèles. Quasar Khanh y exprime « sa vision de l’avenir et de la femme » et conçoit des robes archi-courtes au corps lamé et scintillant, qu’une chroniqueuse du New York Herald Tribune qualifiera d’extravagante mais aussi de « poétique beauté ».
Meubles gonflables, soucoupes volantes et haute couture : les inventions psychédéliques de Quasar Khanh ont illuminé les années 60-70. Un beau livre lui rend hommage. © DR

Une maison gonflable

Avant-gardiste, il a l’idée d’exploiter les qualités du plastique, un matériau relativement nouveau dans les années 60, et crée une maison gonflable à l’occasion du défilé de la maison Missoni, à Milan, en 1967.

Mais c’est sa collection de mobilier gonflable intitulée Aerospace – c’est l’époque où la conquête de l’espace enflamme les imaginations – qui marquera les esprits. Chester, Satellite, Venus : ces fauteuils circulaires en plastique souple coloré, sortis en 1968, connaissent un succès fulgurant, et font le bonheur de la jeunesse avide de modernité et de liberté.

La transparence continue de l’inspirer comme le montre sa drôle de mini-voiture, le Cube, aux parois de verre pour mieux voir la circulation et admirer les façades des monuments. Mis en circulation en 1967, ce curieux véhicule fabriqué à une quinzaine d’exemplaire n’est pas sans évoquer la Smart, qui ne sera conçue que 30 ans plus tard, en 1998.

En 1996, il part s’installer au Vietnam et redécouvre les vertus du bambou, un matériau « solide et sensuel, en plus d’être naturel ». En pionnier de l’écoconception, il sort une ligne de mobilier, mais son coup de génie sera sa « bambooclette », une bicyclette intégralement fabriquée en bambou ligaturé avec du rotin.

Son génie créatif inspirera de nombreux designers, dont Philippe Starck, qui écrit de lui : « Il n’avait pas d’idées, il avait des fulgurances. »
Quasar Khanh, designer visionnaire, Albin Michel, 2017, 240 p., 49 €.
Meubles gonflables, soucoupes volantes et haute couture : les inventions psychédéliques de Quasar Khanh ont illuminé les années 60-70. Un beau livre lui rend hommage. © DR
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #133 CASUAL
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Quasar Khanh, designer visionnaire à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.